DE LA NATURE | Programme Réflexion critique

18 janvier au 23 février 2013
Vernissage: jeudi 17 janvier à 18 h
Symposium: 19 février 2013, de 13 h à 18 h 

De la nature est un projet d’exposition de groupe, fruit d’une collaboration entre la commissaire émergente Anne-Marie Belley et Les Territoires. Il regroupe le travail récent des artistes-chercheurs Kelly Andres, Brandon Ballengée, Claire Kenway et Alison Reiko Loader. Il s’inscrit dans le volet « réflexion critique » des Territoires et comprend aussi la tenue d’un symposium qui aura lieu à la Société des arts technologiques. Il y sera question des nouvelles collaborations entre artistes et scientifiques et du potentiel transdisciplinaire que celles-ci inaugurent pour de nouvelles approches en histoire de l’art.

De la nature constitue des liens entre ces quatre pratiques qui mêlent arts, sciences et technologies. Avec pour forme finale les faux-semblants d’une invention du futur, d’un cabinet de curiosités et d’une installation de laboratoire, l’exposition présente des œuvres qui transgressent les frontières entre les sciences appliquées, les arts plastiques et les arts médiatiques et redéfinissent notre perception du vivant.

Chaque œuvre s’approprie et parfois même participe aux recherches scientifiques de biologistes, entomologistes et ingénieurs. Elles utilisent leur processus comme moyen de produire un langage visuel remettant en question les idées reçues sur la segmentation entre la science et l’art, les formes et les matières, le passé et le contemporain, la tradition et la technologie et déjouent les catégories binaires du savoir et de l’expérience. Hybrides, les œuvres empruntent à la sculpture, à la photographie, à la vidéo et à l’art sonore.Interactives et souvent immersives, elles se construisent à travers le passage et les réactions des visiteurs. Les œuvres présentées dans cette exposition évoluent dans des échelles de temps et de dimensions qui défient à la fois les cycles et les études de la nature.

De la nature _ symposium

Un rendez-vous public consacré au nouveau dynamisme de la transdisciplinarité

Ce symposium s’inscrit dans le cadre de l’exposition De la nature présentée aux Territoires. Il sera l’occasion de réfléchir à la question des nouvelles collaborations/infiltrations entre artistes et scientifiques et au potentiel transdisciplinaire que celles-ci inaugurent dans la pratique, la recherche et la diffusion en arts et en sciences. Les œuvres de l’exposition en cours et celles spécialement diffusées pour la tenue du symposium seront au centre d’une première période consacrée à des discussions entre les artistes et les scientifiques affiliés au processus de création et de réalisation. Dans un deuxième temps, des chercheurs présenteront une perspective historique, artistique, biologique et sociologique des enjeux liés aux biotechnologies et aux modes transdisciplinaires. Ensuite, pour réfléchir aux espaces de diffusion et de médiation de la pratique biotechnologique au Québec, des auteurs et des personnes clefs qui travaillent à réfléchir, définir et à mettre en pratique des programmes publics pour l’art contemporain, les sciences de la vie et les technologies, prendront part à une table ronde. Le public sera ainsi convié à participer à une réflexion collective sur la dynamique de la transdisciplinarité comme espace démocratique et créatif.

 

PROGRAMME

19 février 2013

12 h 40 : Accueil des participants et du public

13 h : Mot de bienvenue

– Marie-Josée Parent, directrice de la galerie Les Territoires

13 h 5 : Mot d’introduction et de présentation

– Anne-Marie Belley, modératrice, instigatrice du symposium et commissaire de l’exposition De la nature. Candidate à la maîtrise, Département d’histoire de l’art, UQAM

Volet I – Exposition De la nature : les œuvres et le processus de réalisation transdisciplinaire

13 h 15 – 13 h 30 : Acousticaquatica, 2013

– Claire Kenway, artiste et diplômée de la maîtrise, Département de communication, Université Concordia

– Chris Elvidge, candidat au doctorat, Département de biologie, Université Concordia

13 h 40 – 13 h 55 : Malacosoma disstria, 2013

– Alison Reiko Loader, artiste et candidate au doctorat, Département de communication, Université Concordia

– Emma Despland, professeure, Département de biologie, Université Concordia

14 h 5 – 14 h 20 : The Temporary Archive for Ambiguous Architecture, 2012-2013

– Kelly Andres, artiste et candidate au doctorat en lettres et sciences humaines : études interdisciplinaires sur la société et la culture, Université Concordia

– Stéphane Rousseau, ingénieur et directeur, Robotic Sequencing

14 h 30 – 15 h : pause café

Volet II – Arts et Sciences à l’ère biotechnologique : parlons-nous transdisciplinarité?

15 h – 15 h 15 : « La paradisciplinarité arts/sciences : comment contourner les obstacles de la collaboration transdisciplinaire »

– François-Joseph Lapointe, professeur, Département de sciences biologiques, Université de Montréal. Docteur en biologie de l’évolution et en danse. Auteur de « How I Became an Art[Scient]ist : a Tale of Paradisciplinarity» SEAD : White Papers, Network for Sciences, Engineering, Arts and Design.

15 h 25 – 15 h 40 : « Renaissance/Baroque : quelques remarques sur les arts et les sciences avant l’ère biotechnologique »

– Itay Sapir, professeur, Département d’histoire de l’art, UQAM. Auteur de Ténèbres sans leçons : esthétique et épistémologie de la peinture ténébriste romaine, 1595-1610, Peter Lang AG, dans la collection « Nature, Science and the Arts », 2012; co-direction de l’ouvrage Ways of Knowing: (Un)Doing Methodologies, Imagining Alternatives in the Humanities, Cambridge Scholars Publishing, 2009.

15 h 50 – 16 h 5 : « Les biotechnologies. Un regard sociohistorique »

– Mathieu Noury, candidat au doctorat, Département de sociologie, Université de Montréal et Université Paris Ouest. Auteur de L’art à l’ère des biotechnologies : la question du vivant dans l’art transgénique d’Eduardo Kac, Paris : Le Manuscrit, 2007; « Quand l’art réinvente la vie. Pour une analyse sociologique de l’art transgénique », Cahiers de recherche sociologique, no 50, 2011, pp.121-140; collaborateur au livre Nanotechnologies et Société, Montréal : Boréal, 2010.

16 h 15 – 16 h 30 : « Acte subversif de médiation : transposer le laboratoire dans l’espace d’exposition »

– Marianne Cloutier, candidate au doctorat et chargée de cours, Département d’histoire de l’art, UQAM. Auteure de « Paul Vanouse, Suspect inversion Center : L’imaginaire de la forensique », CV93, hiver 2013, pp. 35-40; « L’expérience immersive des corps : détournements artistiques des technologies d’imagerie médicale » (à paraître dans Figures de l’art, revue d’études esthétiques, 2013).

Volet III – Transdisciplinarité : table ronde. L’ouverture des espaces de diffusion institutionnelle comme terrain de la pratique, de la recherche et de la médiation de l’art biotechnologique à Montréal.

16 h 30 – 17 h 15

– Élaine Boileau, Agente de programmes éducatifs pour l’Insectarium de Montréal / Espace pour la vie,

musée voué à la sensibilisation du public au monde des insectes.

– Sylvie Lacerte, directrice artistique du magazine culturel Spirale, théoricienne et historienne de l’art et commissaire. Auteure de l’ouvrage La Médiation de l’art contemporain, Éditions d’art Le Sabord, Collection : Essai, 2007

– Marie-Josée Parent, directrice de la galerie Les Territoires

Centre de diffusion et d’échanges en art. Programme « réflexion critique » dédié aux pratiques curatoriales et artistiques émergentes pour maintenir des liens entre le milieu de l’art et la recherche.

– Nicole Roberge, coordonnatrice au Lab de Eastern Bloc

Laboratoire de recherche et de production en art, à l’intersection de la technologie et de la science.

17 h 15 – 17 h 30 : mot de la fin et questions ouvertes de l’assemblée

17 h 30 : Cocktail

18 h 30 : Pour les intéressés-ées à poursuivre les discussions, une table sera réservée au Labo Culinaire (dernier étage des lieux) pour un repas dans une ambiance conviviale (R.S.V.P.).

 

Société des arts technologiques [SAT]

1201, boulevard Saint-Laurent, Montréal, Québec

En français et en anglais (sans traduction)