Simon Belleau

46.18, -74.86

14 juin au 6 juillet 2013
Vernissage : jeudi 13 juin à 18 h

portrait-of-my-mother_Eleonora.jpg

Avec 46.18, -74.86, l’espace des Territoires devient le point focal de coordonnées géographiques choisies très précisément par l’artiste. L’exposition se présente comme une synecdoque : les parties d’un territoire reconstruisent un paysage.

Chacune des compositions est nommée avec précision, à la façon d’archives soigneusement classées : le visiteur a sous les yeux des paysages et des portraits qu’il ne peut plus discerner. Une distorsion des clichés met sur un même pied d’égalité portraits d’humains et de rivières. Les portraits-paysages abstraits de Simon Belleau effacent le particulier et révèlent d’autres identités, rappelant à l’homme son appartenance intrinsèque au territoire.

Simon Belleau provoque l’altération de notre vision avec méthode. Usant au début de sa pratique des conditions climatiques naturelles (exposition aux intempéries et au temps), c’est désormais avec des procédés chimiques que Simon Belleau s’applique à déconstruire le matériau photographique qu’il a lui-même produit, à faire ressortir la matière de ses clichés – encre et papier, texture et couleurs — qui viennent à la fois subvertir et exprimer le paysage représenté.

Simon Belleau détient un baccalauréat en photographie à l’Université Concordia et prépare actuellement une maîtrise en Beaux-Arts à l’école du Art Institute of Chicago. Son travail mêle photographie, peinture et sculpture. Ses œuvres ont déjà été présentées aux Territoires dans le cadre d’une exposition collective, Monobandes II. En 2013, Simon Belleau a effectué une résidence en Islande à Listhus qui lui a permis de finaliser le projet 46.18, -74.86.